• Créatrice, Créateur,Créatures et Créations

    Créatrice, Créateur,Créatures et Créations

     

    Je suis la créatrice, le créateur de ma propre réalité, de toute éternité, de l’intérieur vers l’extérieur de moi.

    La création de Mon Univers matériel et immatériel est l’image parfaite de mon état d’éveil ici et maintenant.

    Je crée consciemment et inconsciemment, dans de multiples dimensions, la réalité qui me correspond et me parle, y compris mon âme et mon corps en tant qu'entité, que créature.

    En parole, pensée, émotion, sentiment et action, Je suis en dialogue constant avec mon Univers.

    Quand tout cela est aligné, alors Je me retrouve dans l’instant

    Cela implique que mon âme en relation avec l’Esprit Universel, la Source, Diesse, est responsable de tout ce qui est, je suis relié à Tout et Tout me concerne, car Je suis Tout.

    L’illusion de séparation est mon unique conflit, ma seule maladie illusoire, sa guérison est le défi que Je me suis lancé à travers l’amnésie, l’oubli de qui Je suis réellement.

    Je suis Un avec toute chose et l’ai toujours été, une seule conscience, une seule vie, un seul Être.

    Je joue simplement à l’oublier jusqu’à me perdre.

    Quand J’en ai assez d’errer, de souffrir, alors Je décide de me retrouver, de retourner à La Maison en créant le chemin qui me mène à l’Amour Universel et Unique.

    L’incarnation est mon terrain de jeu et de prédilection. Je peux en sortir comme bon me semble quand J’ai accompli mon rôle, ma mission, peu importe si cela est pour une fraction de seconde ou des millénaires.

    Le temps et l’espace n’existent pas en tant que tels, ce sont les ingrédients essentiels pour créer l’illusion de séparation.

    La chronologie des faits et les formes matérielles sont relatives aux perceptions que J’en ai et de l’interprétation que J’en fais.

    En réalité, il n’y a que l'Éternité du Tout et du Rien, ces trois concepts sont encore une approximation de l’Unique réalité qui est l’Être, le Soi, la Source, la Divinité, l’Amour infini, inconditionnel et Universel.

    Autrement dit à chaque fois que Je crois que J’ai à faire à une personne extérieure à moi-même, ou à tout autre chose qui ne serait pas en moi et moi, Je me trompe.

    De commencer à réaliser cela et l’assumer, implique que Je regarde à l’intérieur pour corriger ce qui ne me convient plus, Je décide alors de me souvenir de ce que Je Suis réellement.

    L'AMOUR de SOI est la seule réalité, la seule loi, la seule beauté, la seule nourriture,

    Elle prend maints visages, à moi de les reconnaître avec mon Cœur.

    Il n’y a que Lui qui voit, entend, sent et finalement..., comprend, intègre et aime...

     

    Silence

     

     

     

        Maintenant, d'une façon plus prosaïque, j'ouvre une parenthèse pour signaler que si je prends parfois la parole et écris ces lignes à l’intention d'éventuels lecteurs (et aussi pour moi), c'est qu'il me semble que mon point de vue sur la question peut être éclairant. Cependant j'espère que mon approche est suffisamment articulée et cohérente pour être digeste. Mon expérience en matière de spiritualité couplée à ma culture occidentale me permettent d'apporter non pas nécessairement de nouveaux éléments, mais surtout un discours plus libéré. Car l’Inquisition n'a plus cours. Quoiqu'en France nous pourrions dire que la phobie généralisée des sectes et leurs possibles dérapages (il y en a eu), engendrent une dérive non pas sectaire (quoique), mais disons une forme 'd'inquisition adoucie' pas moins sournoise de la part des autorités en place. Combien de fois des bébés inspirants ont été jetés avec l'eau du bain?

     

        Cependant je vous assure que le message est avant tout intérieur, je serai le plus heureux des humains si vous traversiez votre 'Apocalypse' individuelle par votre propre cheminement sans avoir recours à quelque écrit que ce soit, sacré ou non, le mien compris! Cela dit, je pense qu'à l'ère bénie de l'écriture, la lecture peut aussi constituer un outil précieux pour valider notre expérience et jauger d'autres avis sur la question. Elle peut également déclencher l’envie de coucher son propre ressenti sur le papier, transmettre une substance, donner des outils, inspirer. A propos d'ère, notre époque et notre culture matérialistes font que les mœurs 'normalisées' de vies dénaturées à bien des titres vont à l'encontre d'un épanouissement spirituel naturel. Donc la lecture, les rencontres et partages, l'intuition (l'air du temps y est propice) et nos diverses crises (j'y reviendrai plus tard) sont à peu près tout ce qu'il nous reste comme possibilités d'ouvertures salvatrices.

     

        En outre, l'analphabétisme n'a jamais empêché l'illumination et encore moins de vivre dans le véritable amour divin. Il me tient particulièrement à cœur d'insister sur le fait que la spiritualité -prise de conscience incluse- consiste à vivre dans l'Amour, à incarner le Divin et enraciner Sa Présence. C'est avant tout un cheminement, un art de vivre, voire un entrainement sportif comme dirait André Moreau philosophe québécois adepte et créateur du mouvement Jovialiste, fin de la parenthèse.

     

        Bien des Êtres n'ont pas eu le relais médiatique au sens large de leur témoignage spirituel comme Jésus, certains Saints, Le Bouddha, Mahomet, Moïse, Babaji, les Rishis, etc. Beaucoup de sages anonymes ont vécu des vies simples, parfois retirées, hors de portée géographique et historique et ont pourtant œuvré dans l'Amour, en apportant leur contribution à la grande roue de l'élévation vibratoire de notre plan terrestre. Ils sont encore là aujourd'hui autour de nous, peut-être en faites-vous partie, peut-être êtes-vous sur le chemin. Ces personnes ont acquis la maîtrise suffisante pour diriger -et non contrôler- le cours de leur vie de façon consciente, éclairée, dans le don de Soi, alors que la plupart des humains manifestent leur propre réalité sans la moindre conscience, à tâtons.

     

        Intrinsèquement, ces humains divins ne sont ni meilleurs ni plus grands que vous et moi. Ils sont simplement plus éveillés, ont recouvré partiellement, voire totalement leur mémoire Divine. Ils se souviennent de ce qu'ils sont réellement, au-delà du concept, souvent intuitivement et surtout dans une présence affirmée!

     

    Il n'y a pas de plus grand Maître parfaitement adapté à nous-même que notre SOI,

    pour la bonne et simple raison que la plante pousse de l'intérieur!

     

        L'analogie est parfaite à mon sens, même si certains se refusent à admettre qu'ils sont aussi une plante. Tout dépend à quelle identité ils se réfèrent, là est le point névralgique de notre histoire. Donc une autre façon d'aborder cette vérité est celle-ci:

     

    Le TOUT ABSOLU étant DIESSE, et DIESSE étant ABSOLUMENT TOUT, ALORS JE SUIS CELA MOI AUSSI! Donc si je suis Diesse, non seulement je suis maître de ma propre existence, mais aussi CRÉATEUR /TRICE ILLIMITÉE DE TOUT CE QUI EST!

     

        Oui je sais, là je dépasse les bornes...

     

        Mais de quelles bornes s'agit-il? Celles de notre étroitesse de cœur et d'esprit formaté par des millénaires de matraquage mental et de soumission concernant notre image de Soi? De notre propre peur d'Être? De ces bornes qui définissent notre enclos de bétail ou notre ghetto? Celles de notre labyrinthe intérieur dans lequel nous errons depuis des éons, nous empêchant de nous retrouver enfin? Ce n'est pas parce que je suis une reine, un roi endormi que Mon Esprit Divin ne fait pas son œuvre pendant que je somnole.

     

    MON MOI DIESSIQUE CRÉE CONSTAMMENT QUELQUE SOIT MON ETAT!

        Je crée inconsciemment la plupart du temps, comme je respire! Comme mon cœur bat et mes organes fonctionnent. Je crée mon corps, mon environnement, mes amis, et tout mon univers jusqu'au sens cosmique du terme à chaque instant. Si nous prenions conscience ne serait-ce que de quelques pour cent de ce que nous créons, nous vivrions divinement, naturellement, harmonieusement, en phase avec notre univers...

     

    Alors RÉVEILLONS-NOUS! Si la réalité nous aveugle parce qu'elle est trop proche ou trop lumineuse, plissons les paupières, mais de grâce ne les fermons pas indéfiniment!...

     

        Avec quelques paires de lunettes bien ajustées -l'écriture inspirée est l’une d’entre elles- comme changer de positionnement intérieur part rapport aux matières de l'esprit si j'ose dire, alors notre point de vue sur nous-même évolue. C'est encore une fois, une prise de conscience, ensuite un choix (nous l'avons toujours malgré les apparences), une volonté de vivre authentiquement, ensuite une décision et enfin l'action.

     

        Diesse a-t-elle fait l'humanité à son image et ressemblance oui ou non? Si la réponse et oui, comme des millions voire des milliards de gens sur terre le croient (cette affirmation tirée de l'Ancien Testament est quand même le texte sacré fondateur du christianisme, du judaïsme et de l'islam!), alors est-ce que cela fait sens pour tous les adeptes dans leur quotidien? Et pour vous? Croyez-vous vraiment que l'ÊTRE SUPRÊME qui est en nous je le rappelle, fait les choses à moitié?

     

        L'assertion ' Dieu créa l'homme (l'être humain) à son image et ressemblance' n'est pas qu'une allégorie, c'est une vérité et son complément serait 'parce que Dieu est Tout ce qui Est'. Ceci est la réalité toute crue! Parfois cela fait mal d'être conscient, particulièrement au début, mais ensuite nous ne voyons que l'Amour... Sans compter le fait que cela remet en perspective de façon drastique la notion de responsabilité (j'y reviendrai aussi dans une page spécialement dédiée).

     

        Petit exposé technique:

        L'ÊTRE, DIESSE, L'ESPRIT SAIN (le T final est optionnel) à l'intérieur de nous crée constamment notre réalité extérieure personnelle. Je parle non seulement de notre entourage immédiat mais aussi de notre Univers tout entier! Je dis bien mon Univers à mon image et ressemblance, et sans doute voyez-vous ainsi d'où vient ce que l'on appelle l'effet miroir. L'image de mon état d'être intérieur à tous les niveaux d'identités à l'instant T est continuellement projeté sur la trame existentielle extérieure (voir un prochain article sur l'effet miroir).

     

        La Divinité en moi crée en permanence mon univers intérieur et extérieur comme des indices dans un jeu de piste, pour me guider constamment dans mon retour à Elle, quand je le souhaite!... Elle me montre qui je suis ici et maintenant, à chaque instant. Ainsi, je peux me repérer aussi dans Ma création. Je rappelle que le moi humain et le SOI DIVIN sont en réalité un JE en tant que Diesse, Me manifestant par mon univers à travers le filtre de mes innombrables (petits) moi avec toutes leurs ombres, projetées. L’égotisme étant simplement un engourdissement de l'âme dû à l'illusion de séparation.

     

        C'est comme si La Divinité intérieure, Mon point de Lumière était un méga projecteur de cinéma 3D ( en plus de tous mes sens perceptifs) et projetait sur la trame du cosmos toute ma vie à travers le filtre de mon ego (au sens non péjoratif du terme), qui avec ses points noirs fait apparaître des taches, des ombres, des 'nuages' sur cette toile de fond. La finalité du jeu pour moi consiste à en devenir conscient, purger mes points noirs au sens noble (sans puritanisme) dans l'amour de SOI. D'intégrer la vigilance (et non pas la défiance) pour pouvoir capter Ses informations et Ses messages, comme une seconde nature et de rentrer à La Maison. C'est à dire de vivre le bien-être total, la grâce constante, pour la simple raison que maintenant j'en ai vraiment envie!

     

        En outre, c'est aussi par ce mécanisme que le mouvement est possible! Je rappelle ici que la mécanique du mouvement est simplement la naissance et la mort de l'instant T pour que l'instant T+1 puisse naître et mourir à son tour. Le temps et l'espace sont aussi des manifestations qui peuvent naître et mourir comme toute création, ce sont des dimensions vivantes bien entendu, comme 'Tout ce qui Est'.

     

        Albert Einstein a vu juste quand il dit: 'Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme'. Tout est Manifestation de Vie, donc de mouvement, d'apparition et de disparition à nos sens. Le concept de création est aussi ambigu, car relatif, sachant qu'une chose manifestée même pour la première fois sur le plan terrestre, l'a déjà été dans les plans subtils, nous y reviendrons aussi. J'aurai tout aussi bien pu intituler cet article 'Manifestation de réalités'. Maintenant pour en revenir à la science, les lois de la physique connues et à découvrir sont des corollaires, des schématisations rationnelles encodées à travers les mathématiques de faits impermanents. Seule la Divinité est permanente, elle est à la fois sans forme et multiforme, en constante émancipation.

     

        Cependant, voyons ce que nous disent quelques illustres scientifiques à ce sujet depuis plus d'un demi-siècle!:

     

     La réalité est une illusion, bien que très persistante 

    Albert Einstein

     

    Ayant consacré toute ma vie à la science la plus rationnelle qui soit, l’étude de la matière, je peux vous dire au moins ceci à la suite de mes recherches sur l’atome : la matière comme telle n’existe pas ! Toute matière n’existe qu’en vertu d’une force qui fait vibrer les particules et maintient ce minuscule système solaire de l’atome. Nous pouvons supposer sous cette force l’existence d’un Esprit intelligent et conscient. Cet esprit est la matrice de toute matière.

    Max Planck, père fondateur de la Physique Quantique, Florence, Italie, 1944

     

    Je considère la conscience comme fondamentale. Je considère la matière comme dérivant de la conscience. Nous ne pouvons aller au-delà de la conscience. Tout ce dont nous parlons, tout ce que nous voyons comme existant, suppose la conscience.

     

    Max Planck, extrait d'une entrevue accordée en 1931

     

    L’étude du monde objectif nous mène à la conclusion scientifique que le contenu de la conscience est l’ultime réalité.

    Eugène Wigner : Prix Nobel de Physique 1963

     

        Il existe d'autres lois célestes que les lois de la mécanique physique découvertes par quelques scientifiques éclairés. Les chamanes (surtout les Sud-Américains) sont constamment en train de répéter que nous vivons le rêve du Grand Esprit.

     

    NOUS SOMMES EN TANT QU'ÂME -INCARNÉE DE SURCROÎT- LE RÊVE DU GRAND ESPRIT

    ARCHITECTE ET SCÉNARISTE DE L'INCOMMENSURABLE MULTIVERS

     DANS NOTRE UNITÉ ULTIME A LA FOIS LE RÊVEUR ET LE RÊVE

     

        Qu'est-ce que nous appelons la 'réalité'? Voici un autre concept ambivalent. Est-ce cette expérience formelle qui nous semble tangible, sensible, cohérente (pas toujours n'est-ce pas?), continue, allant de notre conception à notre mise en bière et au-delà? Ce qui fait de nous des êtres temporels n'est pas seulement l'existence physique tangible entre naissance à un bout et mort de l'autre. Cela est beaucoup plus complexe et vaste, l'aspect incarné étant la minuscule part émergée du gigantesque iceberg de l'histoire de notre âme . Tout notre vécu onirique, nos fantasmes, nos pensées, nos émotions, nos hallucinations en font aussi partie! En réalité, tous les cycles comptabilisés de nos incarnations en être humain, en tout autre forme de vie terrestre ou non terrestre et les entre-vies aussi, même si cela dure de millions, voire de milliards de nos années ne correspondent finalement qu'à un frisson à l'échelle de l'Éternité!

     

        En création tout est relatif! C'est même sa marque de fabrique... Diesse, l'absolu, est libre de l'espace et du temps, elle est incréée et éternelle, elle manifeste constamment à sa guise par son intelligence et sa mémoire infinie son incommensurable mécano, sa fabuleuse créativité, c'est ce que nous percevons. Les lois de la nature sont aussi des constructions toutes issues de la loi unique qui en fait n'en n'est pas une. Elle détient toutes les qualités en elle et se nomme de façon si simple: l'Amour.

     

        Donc en partant de ce postulat, les rêves, les hallucinations, toutes les perceptions sont réelles de façon relative au même titre que ce que nous percevons en état de veille à travers nos filtres émotionnels et conceptuels Terrestres. Ce sont simplement des perceptions venant d'autres plans de consciences que nous créons tout comme ce que nous appelons la réalité tangible mais que les hindous nomment maya, l'illusion!

     

        Le plus important n'est pas de savoir si ce que nous percevons est réel ou pas, cela n'a plus beaucoup de sens, mais notre vécu lui est éminemment réel et sensé! C'est la quintessence de nos expériences qui fait le sel de notre existence, cela est beaucoup plus réel que n'importe quelle manifestation matérielle ou autre!

     

        Dès que je perçois, je crée! Autrement dit Diesse en nous crée aussi et surtout nos perceptions par ses manifestations à différents niveaux de conscience et avec plus ou moins d'acuité. Ce que nous appelons faussement notre réalité est créée de toute pièce comme au théâtre, avec son décor et ses acteurs; nos rêves et nos prétendues hallucinations en font partie aussi, elles ne sont ni plus ni moins réelles ou illusoires que le reste!

     

    Je suis la Jardinière et le Jardin d'Eden.

    Je m’aime, me désaltère, me soigne et me nourris.

    Je pousse droit et robuste, souple et élégant.

    Je m’épanouis en couleurs chatoyantes et parfums exquis.

    Car, Je suis l'Amour se manifestant dans la matière.

    A la fois parent attentionné et ses enfants innocents:

    la graine, la sève, la plante, la fleur, le nuage, la pluie, l'arc multicolore et le soleil,

    Merveilles du Tout ce qui Est de la Terre vers le Ciel et du Ciel à la Terre.

    'Ainsi Soient-elles, ainsi Soient-ils dans l'harmonie'

    Tel est le refrain de mon chant sacré...

     

    DS