• Amour de Soi

        Qu'est ce que l'Amour de Soi et pourquoi est-il si fondamental?

     

        Le véritable Amour de Soi n'est pas un amour nombriliste ou narcissique dans le sens ego-centré du terme. Il est narcissique dans le sens où il est tourné vers Soi (-même), c'est tout. C'est une posture vitale naturelle et saine, mais beaucoup d'entre nous l'ont oubliée, pour qui l'amour ne peut être que tourné vers l'extérieur et cela va de pair avec l'amnésie généralisée de ce qu'est notre Soi réel...

     

        Quant à ceux qui prétendent ne rien aimer, ni personne, qu’est-ce qui peut leur fait dire une chose pareille? Le déni d'amour parce qu'ils ont été déçus d'une manière ou d'une autre ? Cela ressemble à une bouderie d'adolescent. Si une personne n'est plus qu'une plainte ou une entité haineuse et maléfique, c’est qu’elle s’est fourvoyée et perdue dans les méandres de ses affres et de son propre destin. Elle vit ce que l'on appelle la noirceur de l'âme. C'est une expérience extrême d'obstruction de la Lumière contre-nature qui confine la conscience dans le bas-astral, c'est une période de souffrances auto-destructrices plus ou moins longue qui se résout par un appel au secours après lamination par les énergies d'involutions. Sous sa gangue la plus opaque le diamant attend d'être révélé. C'est ce que les alchimistes appellent l'œuvre au noir.

     

    L’ÉTERNITÉ A RAISON DE TOUT! DANS CE CAS PRÉCIS LE SENS DU MOT RAISON EST L'AMOUR INFINI DANS UNE PATIENCE INFINIE. LA RAISON DIVINE EST RÉSOLUTION ET ENFIN INTÉGRATION DANS LE SOI.

     

        Ayant d'emblée abordé le cas le plus extrême de dénigrement, nous pouvons maintenant nous pencher sur nos cas de 'trouveurs de lumière' et de 'marcheurs sur le Chemin du Grand Retour'. Alors il me semble donc que le mieux est de commencer par nous entendre sur quelques définitions de base:

        -L'Amour avec un grand A pour mettre l'accent sur l'aspect Divin de cet amour. Les différences avec l'amour humain sont celles-ci: pureté, capacité, équanimité, constance, infinité. Un Amour Divin est un amour pur sans limite, sans objet, inconditionnel, sans préférences et surtout sans peurs, ni attentes. Il est don et réceptivité permanente, il ne prend jamais, ne fait que donner et recevoir. C'est une force d'attraction et d'émission dans le don total, sans attache, c'est la liberté d'être et d'expression, c'est l'épanouissement permanent.

     

        -Le Soi avec un grand S pour mettre aussi l'accent sur l'aspect Divin de soi. Le Soi est totalement inclusif, c'est à dire qu'il désigne l'ÊTRE, l'Esprit, Diesse en soi, mais aussi notre âme, nos corps physiques et tous les corps intermédiaires, nos egos, ainsi que tous les jeux d'ombres et de lumières que nous portons. Il va de soi ou de Soi que le SOI étant l'ÊTRE Suprême créateur de Tout ce qui Est, il est aussi cela: Tout ce qui Est, donc nous, ce que nous appelons les autres, ainsi que toute la création.

     

        Quand nous parlons d'Amour de Soi, c'est un Amour inconditionnel de ce que je suis réellement c'est à dire de 'TOUT CE QUI EST', DIESSE ou L'AMOUR ABSOLU! En résumé l'Amour de Soi est L'Amour Absolu de L'Amour Absolu. C'est techniquement un pléonasme. Ce n'est que notre contexte humain qui fait la différence entre le Soi et l'Amour, cette distinction s'efface quand nous sommes dans la lumière.

     

        Souvenez-vous des statuettes des trois singes sages du japon. Nous pouvons interpréter leur expression sommairement et simplement comme suit. Le premier singe cache ses yeux avec ses mains ne voit pas le 'mal', le deuxième cache ses oreilles n'entends pas le 'mal', le troisième cache sa bouche ne dit pas le 'mal'. Implicitement cela veut dire que ces trois singes, en réalité un, ne voient, n'entendent et ne parlent que de 'bien' en toutes choses autrement dit d'Amour, si nous assimilons l'Amour au 'bien' et le non-Amour au 'mal'. C'est une façon d'oublier l'illusion de séparation et de se rappeler à la conscience de Soi.

     

        C'est symboliquement une autre version des quatre accords toltèques que je redonne ici en vous renvoyant à l'excellent livre de Don Miguel Ruiz:

    1. Que votre parole soit impeccable

    2. Quoiqu'il arrive n'en faites pas une affaire personnelle

    3. Ne faites pas de suppositions

    4. Faites toujours de votre mieux

     

        Je sais, le programme est plus qu'ambitieux et peut paraître irréalisable, voire insensé pour beaucoup!

        J'entends d'ici les 'On ne peut pas tout aimer', dans ce cas on parle d'amour humain frontal. Cependant je peux vous assurer qu'avec quelques bonnes prises de conscience bien placées, cela est tout à fait réalisable, c'est la façon 'sine qua non' d'être véritablement en paix avec soi-même, la peur n'a plus de place.

     

        Je prends un exemple simpliste, mais qui marche aussi au sujet des personnes que nous croisons. Souvent nous confondons l'appréciation, le goût avec l'amour en disant : «Je n'aime pas les artichauts, ni la couleur verte »

    1. Les goûts changent avec le temps

    2. Qu'est-ce que je n'aime pas dans l'artichaut, son goût, sa forme, ou seulement sa couleur?

    3. Est-ce qu'il y a un aspect de l'Artichaut que j'apprécie? Même si je 'n'aime pas' son goût et la couleur verte, peut-être que j'apprécie la forme de la plante?

     

        La plupart du temps nous généralisons (ceci en est un exemple!), nous ne faisons pas de détail, si un aspect d'une chose ou d'un être nous déplaît nous le rejetons en bloc. Notre dégoût est la plupart du temps contextuel et n'a rien à voir avec le désamour. De plus le mot amour prend des nuances diverses suivant les langues et cultures.

     

        En France nous usons et abusons de ce mot que nous mettons à toutes les sauces. Cela devient même un couperet qui nous permet d'inclure ou d'exclure n'importe quoi et n'importe qui pour telle ou telle 'raison'. Nous devrions plutôt dire que certains aspects d'une chose, d'une personne nous plaît ou nous déplaît. En anglais par exemple on emploie le mot 'like'  ou 'dislike' qui est moins fort que 'love'. En espagnol 'te quiero' qui veut dire 'je te veux', 'je te désire', en italien 'ti voglio bene', 'je te veux du bien' pour dire je t'aime, ce qui est certainement plus juste lorsque nous avons une attirance pour quelqu'un. Nous pourrions trouver maints exemples dans d'autres langues et cultures dont je ne soupçonne même pas l'existence...

     

        Si nous prenons le fait d'aimer par l'autre bout encore une fois, nous allons ressentir autre chose. Comme si nos humeurs et nos choix dépendaient essentiellement de notre façon d'appréhender notre univers. Je vous mets au défi de trouver quelqu'un un tant soit peu équilibré qui ne soit pas émerveillé ou admiratif du fonctionnement extraordinaire du cosmos, de la nature en général. On peut dire alors qu’il aime la nature ou du moins ses aspects les plus esthétiques, ses fonctionnements les plus ingénieux. Cela nous renvoie à une dimension 'Universelle' de l'amour.

     

        Ce qui nous effraie et rebute le plus souvent c'est ce qui choque notre sens moral et esthétique, issu de notre ignorance et de notre formatage culturel, éducation familiale et scolaire comprise. Cela inclut entre bien d'autres choses, la mort, la destruction et l'apparente 'cruauté des chats'! (pourtant la plupart d'entre nous les 'aiment'). Quand nous comprenons que notre monde n'est pas fini, que la Vie elle-même a des ressources infinies (car absolue), nos perspectives changent pour ces aspects-là aussi. Ce qui nous semble des fatalités aujourd'hui ne le seront plus demain, non pas grâce aux progrès technologiques, aux I.A. et l'augmentation de l'humain par exemple, mais avant tout par l'émergence de la conscience qui accompagne l'élévation vibratoire de notre dimension Terrestre.

     

        L'Univers en perpétuelle évolution est beaucoup moins brutal et cruel que ce que nous voyons avec nos yeux humains et nos valises pleines de peurs!

     

        Par conséquent, avant d'arriver à ce stade, beaucoup de gens ne s'aiment pas eux-mêmes, pour les raisons évoquées plus haut ou autres formes de misanthropie. Cela représente un gros handicap que je qualifierais de 'majeur' au-delà des 'infirmités' dites physiques et 'troubles' psychiques.

     

        La pensée 'unique' ou 'égotique' étayée par des informations partielles, a établi de nombreuses 'preuves' selon lesquelles l'homme (les femmes moins de manière générale, nous y reviendrons) est destructeur et donc 'mauvais'. En fait ce n'est que très superficiellement juste. Si nous posions dans la balance d'un côté les 'bonnes' actions et de l'autre les 'mauvaises' nous serions surpris de voir l'aiguille pencher fortement du côté du 'bon'.

     

       Pour une action néfaste sciemment désirée des milliers de gestes quotidiens sont actés de façon positive ne serait-ce que pour nourrir, éduquer, choyer, protéger, aimer nos enfants, nos proches, nous-même et la nature tout cela sans 'publicité' . En terme de propagande les valeurs sont globalement inversées. La lumière est braquée sur ce qui va 'mal' et l'ombre cache ce qui va 'bien' .

     

        Ne nous méprenons pas, je suis depuis longtemps sensible et conscient des fléaux de ce monde et des dangers qui nous guettent. Encore une fois, c'est la volonté acerbe d'une minorité 'd'entités' et de personnes coupées de leur véritable nature qui jouent leur rôle de 'méchants' dans cette pièce de théâtre. Ils ont ou auront leur juste rétribution tôt ou tard comme tout un chacun.

     

     

       La volonté tacite et Divine commune à la plupart des membres de la grande famille humaine est de créer un paradis sur terre, de vivre dans le bonheur et l'harmonie! Cette époque trouble est divinement offerte pour nous sortir de notre torpeur et grandir en conscience...

     

        N'oublions pas que non seulement nous sommes impliqués dans tout cela mais surtout que toute cette noirceur est en nous et nous en sommes les créateurs inconscients la plupart du temps. Cela était vrai jusqu'à présent! Maintenant si cet état de fait ne nous convient pas (euphémisme) faisons de notre éveil personnel notre priorité, balayons à notre porte et nos vies changeront pour le meilleur...

     

        Autre chose, l'éducation répandue qui consiste à brimer les enfants d'une manière ou d'une autre est une catastrophe. Certaines armées utilisent cette méthode pour 'casser' les égos, l'estime et l'amour de Soi, générer les frustrations et 'la colère du soldat', afin de soumettre totalement la personne aux commandements. C'est littéralement un crime de lèse-majesté, un fléau qui se perpétue de génération en génération. Seulement si je le prends à mon compte, je n'ai pas à blâmer, ni les institutions, ni mes parents, ou autre 'éducateur' puisque je l’ai créé de toute pièce afin de montrer 'qui je suis' dans cette formidable roue d'infortune.

     

        D'où vient ce non-amour de Moi dans Mon histoire? De toute façon, un jour ou l'autre, la nature refait surface et le sentiment d'Amour de Soi éclot, même des siècles après de funestes évènements. De plus l'égo ne se détruit pas, c'est comme aimer de force, cela n'existe pas. L'ego ne peut que se fondre ou devenir transparent, s'inclure, se résoudre dans l'Amour de Soi et l'Amour de Soi ne se réalise que dans la liberté d'être.

     

        Ces comportements auto-destructeurs peuvent avoir leurs racines très loin en arrière au-delà de la petite enfance, dans des cycles de vies ou la vie d'un être lambda ne jouissait d'aucune considération, des vies où nous n'avions même pas de nom, nous étions juste des proies et des esclaves. Même dans cette vie, il arrive que nous nous créons des parents non aimants qui fuient leur parenté et sont remplacés par d'autres qui parfois ne sont pas meilleurs pour autant.

     

        Ensuite nous risquons de reproduire ce schéma pathétique avec nos propres enfants et dans nos rapports avec nos partenaires de vie, cela est bien connu. Tout ceci fait partie de notre parcours évolutif dans le sens que nos destins sont intimement liés, interconnectés. Nos descentes et remontées n'affectent pas que nous mais aussi toute la communauté humaine, notre monde et au-delà... Mettez en place des religions qui renient la nature humaine, la qualifient de pécheresse ou mauvaise et le tableau est complet!!

     

        Pour sortir de cette navrante situation, certaines personnes (j'en ai croisé bon nombre) ont besoin de temps et d'attentions, de dénouages intérieurs, de thérapies parfois, pour retrouver le chemin ne serait-ce que de leur amour propre.

       Il est toujours possible de s'Aimer soi-même car l'Amour est notre nature. Cela demande de lâcher nos peurs pour que cette Divine Nature s'exprime en nous...

        De nombreux enseignements actuels stipulent qu'il est impossible d'aimer véritablement si nous nous ne nous aimons pas nous-même. Certes, mais cela ne nous dispense ni ne nous empêche de passer par l'amour de l'autre, même bancal, pour arriver à l'Amour de Soi. L'Amour est comme l'eau qui prend le chemin que la topographie et la nature du terrain lui fournissent avec l'aide de la force gravitationnelle pour arriver à l'océan. Un amour peut sembler prendre des formes et des chemins détournés en dessinant des méandres incompréhensibles pour l'intellect, mais « le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas » (Pascal). Tous ces chemins d'amours apparemment maladroits mènent à la Conscience d'Unité. Cela prend le temps nécessaire, même s’il nous semble interminable.

     

        L'amour 'humain' semblant si imparfait représente la faille parfaite pour que l'Amour Divin se manifeste à un moment ou un autre. Ce n'est qu'une question de temps. Un peu comme le ruisseau qui de sa source grossit peu à peu en torrent et creuse sa vallée dans la montagne...

     

        En ce qui concerne l'Amour de soi et le don en général, Neal Donald Walshdit:

    «Si tu n'arrives pas à te donner quelque chose, alors donne-le à quelqu'un d'autre...»

    (Conversation avec Dieu)

     

        En réalité, c'est la même chose car il ne s'agit peut-être pas de ma propre personne, mais bien du même ÊTRE. Donner de l'Amour Inconditionnel à soi-même ou à 'l'autre' est un acte de reconnaissance et de dévotion envers la Divinité en toute chose et la sacralité de la Vie.

     

        L'Amour Inconditionnel est l'unique chemin aux multiples formes pour retourner à La Maison, au Jardin d'Eden, au SOI Eternel.

     

        Si encore une fois je n'arrive pas à m'aimer, je peux commencer à m'accueillir tel que je suis ici et maintenant, pour la seule et bonne raison qu'il n'y pas d'autre lieu ni moment pour démarrer le processus de retour à Soi. Encore une question de volonté, celle-ci se déclenche de façon 'systématique' lorsque l'âme arrive au bout de son expérience de 'vacuité affective, de non-amour', de tentative d'auto-destruction, ayant bu la coupe de la souffrance jusqu'à la lie et crie: 'Stop! Assez!'

     

        C'est inéluctable, comprenons bien que l'expérience de la souffrance par la peur, qui en réalité est celle de la séparation illusoire du soi d'avec le SOI est l'expérience même de la limitation!

     

        A terme, nous sommes appelé à Aimer quoiqu'il en soit, le seul choix qui nous reste et celui du quand! Une fois que je me souviens de ce que je suis réellement cela va de Soi, il n'y a plus de résistance, nous appelons cela aussi le lâcher prise, lâcher l'emprise de la peur sur nos vies..

     

        Je m'accueille tel que je suis dans l'Amour de moi, comme j'accueillerai un enfant maladroit qui a cru faire une bêtise parce qu'il se juge lui-même! Je reviens à la Conscience témoin dans le détachement de toutes suppositions quant aux interprétations extérieures de mes actes passés , ainsi que de mes propres jugements. Ceci concerne le passé et rien que lui, même s'il a eu lieu il y a cinq secondes, c'est du passé!... Avant tout nous subissons les conséquences de notre aveuglement, de notre oubli de 'qui nous sommes réellement'.

     

        Quels que soient les 'crimes' que nous ayons semblé commettre, ils ne sont pas irréparables, quand le temps des résolutions arrive nous retrouvons ce qui nous est cher. Il advient un stade de conscience où même le pardon n'a plus cours, il est dilué dans la Conscience absolue qu'il n'y a pas eu d'erreur, ni d'offense, il ne reste plus que l'expérience...

     

        Maintenant pour ceux qui ont du mal à parvenir à s'aimer, voici ma proposition pour amorcer le processus de réappropriation de notre Demeure d'Amour à l'intérieur de Soi. Pour ce faire, je nous invite à prendre le temps de nous recueillir dans un endroit paisible et accueillant:

     

        1. Je me place en Conscience Témoin, je respire profondément, je reconnais déjà que cette attention est un acte d'Amour de Soi et je l'accueille sans me juger.

     

       2. Toujours en Conscience Témoin je suis dans une attitude pour le moins bienveillante et ensuite je me donne tout l'amour que je donne ou cherche à l'extérieur...

     

        3. Si la dernière étape me semble inatteignable, j'accueille cette situation et l'accepte en toute humilité, c'est encore une façon de se donner de l'amour. Cela peut paraître modeste, mais en réalité c'est un pas immense qui va permettre les progrès ultérieurs, en réalité, en terme véritable d'Amour il n'y a pas de petites ou grandes dimensions.

     

        4. Si je n'arrive pas à m'aimer à cause de ce que je considère comme mes 'fautes de parcours', je les regarde dans leur ensemble en réalisant que J'ai vécu mon histoire personnelle compte tenu de mon état de conscience de l'époque. Je grandis en Conscience par l’acte de m'occuper de moi-même ici et maintenant. Le passé est révolu et n'existe que dans des dimensions intérieures, dans la grande bibliothèque de la Création appelée aussi les mémoires Akashiques. Je me concentre sur le temps présent.

     

        5. Si je n'arrive toujours pas à commencer à m'aimer pour quelques 'raisons', je continue à aimer le plus possible autour de moi, les êtres proches humains (ou 'non-humains), animaux, plantes ou lieux, ainsi que les activités qui me procurent du plaisir. Je m'imagine être en présence de ces amours ressentis. Si je n' ai pas d'activité qui me procurent plaisir, satisfaction et sentiment d'accomplissement, alors ils est temps de m'y mettre, c'est un autre acte d'amour pour moi-même. Les méditations et contemplations le sont aussi en me donnant l'occasion de me connecter pleinement au Soi. Je me donne de l'espace et du temps! Quand je vais commencer à réaliser que Tout ce que je vis et aime à l'extérieur est en réalité en Moi, alors je vais retourner cet amour à l'envoyeur: mon propre cœur.

     

        6. Je prends la résolution d'encourager aussi les autres à s'aimer eux-mêmes, surtout les enfants! Réalisons enfin que Tout acte d'Amour sincère et désintéressé quel qu'il soit est véritablement au final un acte d'amour envers Soi-même. Cela peut paraître incongru, ou déplacé dans nos cultures dévoyées, mais en réalité il n'y a rien de plus naturel.

     

        Donner, faire plaisir autour de moi est une jouissance pour le Soi! En faisant cela je me donne aussi du plaisir, c'est un acte d'amour et de don de Soi thérapeutique!

     

        Intrinsèquement, les choses et les êtres qui m'entourent n'ont rien de plus que moi, c'est mon âme blessée qui leur donne plus d'importance, en réalité tout est égal.

     

        Ce sont mes capacités d'appréciation et d'Amour qui donnent une valeur à tout ce qui m'entoure et rien d'autre, qu'il s'agisse d'or ou bien de personnes! Dès que je commence à me reconnaître dans ce que je donne, alors j'apprends aussi à recevoir, c'est l'autre geste du don de soi.

     

    LA RÉCEPTION DE L'AMOUR EST LA SEULE INTENTION ET LE SEUL TÉMOIGNAGE DE SON EMISSION.

     

        Si vous pensez que vous donnez de l'amour dans le vide, que vous n'en recevez pas en retour et que vous en êtes le seul témoin, cela est faux. En réalité le GRAND TOUT le reçoit, DIESSE et sa Création, en d'autres termes vous-même! Une fois que je m'aime autant que je puisse aimer, alors je retrouve mon intégrité car je ne cherche plus désespérément cet amour à l'extérieur pour combler un vide d'affect et d'estime de Soi fictifs, je me retrouve enfin!

     

    EN RÉALITÉ, AU FOND DE MOI J'AI TOUJOURS SU QUE JE SUIS, AI TOUJOURS ETE ET SERAI TOUJOURS L'AMOUR ÉTERNEL, INCONDITIONNEL ET ABSOLU.

     

    CET AMOUR DE SOI EST LE PHARE DE MON EXISTENCE,

    CE QUI DONNE SENS A MA VIE EN TOUTES CIRCONSTANCES.

     

    DS